Vanessa Marchand à mi chemin de New York

Vanessa Marchand: Notre première rencontre date de mars 2016! A l’époque Vanessa était timide et peu sûre d’elle. Après quelques mois de préparation physique, elle commençait à oser de parler de son projet. A son employeur, le Centre Leclerc de Romorantin qui l’a immédiatement soutenue dans son projet, puis autour d’elle. » Le diabète est mon compagnon de tous les jours depuis l’âge de 13 ans « , nous confiait cette jeune femme frêle en nous expliquant son histoire. A cette maladie se sont ajoutés une ablation de la thyroide il y a 10 ans et le syndrome des jambes sans repos qui l’empêche de trouver le sommeil la nuit et l’épuise.

Malgré cela elle a décidé de se battre , pour sensibiliser les gens a cette maladie et récolter des fonds au profit du Réseau santé nutrition diabète 41. « J’ai la chance d’avoir toujours eu de très bons médecins « , explique t’elle, c’est pour elle une facon de les remercier.

Depuis un an maintenant, elle s’entraine deux a trois fois par semaine et gagne petit a petit en longueur. Après un premier 10 kms en avril à Vincennes, elle a terminé le 20 kms de Tours le 18 septembre dernier en 2h33 sous le dossard 7033.Un exploit pour celle qui souffre dune tendinite au genou depuis maintenant plusieurs mois. « Je n’avais jamais fait plus de 13 kms. Mon seul regret c’est de ne pas avoir fais un meilleur temps. Quand j’ai vu le bout j’ai senti les larmes monter. Malgré la douleur j’ai continué à courir grâce aux encouragements des autres ». Début octobre elle a participé à la course qui a lieu a st Gervais la Forêt dans le cadre d’octobre rose.

http://www.larenaissanceduloiretcher.fr/

Voici une partie de l’article écrit par la journaliste Laurence richer du journal La Renaissance a Blois , merci pour ses articles toujours aussi sympa.

14639896_10154543596097936_8535357896965435896_n

Laisser un commentaire